Soldats, sous-officiers et officiers de l’armée française !

Publié le par Honneur et Patrie

Arc de triompheVous êtes fatigués, rongés par le doute et un authentique sentiment d’humiliation. N’en soyez pas étonnés: vous faites l’objet, depuis que Nicolas Sarkozy a imposé sa funeste présence à l’Elysée, d’une régression professionnelle et sociale dont il n’est pas d’exemple dans notre histoire.


Le Livre Blanc rédigé à l’initiative du peu regretté Hervé Morin et publié en 2008 applique à l’institution militaire la politique de destruction systématique des services publics qui sévit déjà dans les administrations, l’Education Nationale, l’hôpital et les transports. A partir du 1er janvier 2011, avec l’ouverture des bases de défense supposées “rationaliser” la gestion des effectifs et des missions de la Défense, un pas supplémentaire et peut-être irréversible dans la dégradation de notre armée sera franchi :

  •  la dissolution de régiments entiers s’accélérera
  • les transferts de personnels dans d’immenses pôles de défense dépourvus des moyens matériels de remplir leur mission s’effectueront dans des conditions insupportables pour un grand nombre d’entre vous: carrières bouleversées, déménagements forcés, éloignement géographique des conjoints,
  • dans le même temps, les personnels sous contrat seront, plus encore que par le passé, poussés dehors. La réduction à terme, en 2014, à 94 000 militaires d’active de l’Armée de Terre (soit la capacité d’accueil du Stade de France…), dont 10 000 seulement destinés à“participer à la protection du territoire national” ne peut déboucher que sur une  totale incapacité en cas de conflit.

Le constat est accablant. La responsabilité des politiques dans ce sabordage de la Défense Nationale et de l’armée est éclatante:

  • la suppression du service national par le président Jacques Chirac a coupé le lien organique armée-nation qu’avait instauré la Révolution Française et rendu l’institution militaire opaque aux yeux des citoyens: combien de civils sont informés des liquidations  en cours d’unités dont l’histoire était pourtant intimement liée à celle des villes où elles étaient stationnées, en particulier dans le Nord et l’Est? combien n’en prendront la mesure que lorsque le départ des militaires aura provoqué une catastrophe humaine et économique?
  • l’instrumentalisation de notre armée au service de causes étrangères s’est accélérée depuis que Nicolas Sarkozy est arrivé au pouvoir: depuis 2007, l’armée américaine sait qu’elle peut se battre jusqu’au dernier soldat français en Afghanistan, où 52 des nôtres sont déjà tombés,
  • le retour dans la structure de commandement de l’OTAN (2009) voulue par le même Sarkozy, le plus pro-américain des présidents français depuis 1945 selon le Département d’Etat américain, est une insulte à notre tradition d’indépendance nationale et marque notre complet assujettissement à la puissance américaine au moment où celle-ci s’effondre.


Soldats, sous-officiers, officiers, vous êtes méprisés par des dirigeants indignes et corrompus. Vous l’êtes parce que vous incarnez une tradition d’honneur et de don de soi qui ne trouve pas sa place dans une société gangrénée par l’argent, où les seules valeurs sont celles qu’on peut coter en bourse, et qui vous berce de l’illusion de la démocratie. Il vous appartient de refuser cette dictature de la médiocrité et de l’impuissance. Le pays ne pourra se relever qu’avec votre concours, votre refus de la décadence et de l’humiliation nationale, votre conscience de la force que vous détenez.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article